Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 10:53

Le tissu

Ce sont des coupons de wax difficiles à trouver, car en principe le wax se vend en pièces de 6 yards (5,5 m)  qui permettent de faire le pagne et la coiffe. Je les choisis selon mon humeur - d'autres me sont offerts et donc imposés d'une certaine façon.

La préparation

Quand j'achète le tissu je n'ai a priori aucune idée du thème ou motif que j'y intégrerai. Il faut pour cela que le tissu soit tendu dans son cadre en bois, centré en fonction des motifs et posé à la verticale.

Je passe un certain temps, de quelques jours à plusieurs mois dans d'autres cas, sans savoir ce que je vais faire. Je le regarde, le contemple, des images, des perceptions passent dans ma tête.

La réalisation

Une idée surgit, un thème s'impose, je prends mes pinceaux, je crée mes couleurs et je me lance. La composition se fait spontanément et évolue au fur et à mesure. Jamais je ne trace auparavant l'esquisse de quoi que ce soit : j'en ai déjà fait l'expérience et ce fut un échec, car mes pulsions successives ne correspondent plus au tracé de départ. L'erreur n'est pas possible; une fois posée la couleur est là - on peut en reprendre les contours, la transformer, la recouvrir, mais pas la faire disparaître.

Comment naît le dessin, le thème

Deux démarches d'ntégration :

 

     1.   De mes  « plantes compagnes » dans le graphisme et les couleurs du tissu

C'est le tissu, comme je l'ai déjà dit, ma contrainte et mon fil conducteur. Mes sources d'inspiration, d'imaginaire, sont bien sûr les couleurs, le graphisme, l'ambiance évoquée par l'ensemble.

Le graphisme comme dominante :

Prenons par exemple les tournesols : la répartition des cercles systématiques tous tournés vers le regard du spectateur, le graphisme de cercles concentriques, les couleurs jaune et noir, m'ont évoqué très vite un champ de tournesols de la Touraine.

Les oies : là encore, le graphisme s'impose : derrière les éléments bleus, surgissent les cous des oies ou des cygnes; les couleurs vertes et bleu rappellent l'eau et la nature.

 

La couleur comme dominante :

Par exemple les coquelicots : les couleurs bleu rouge jaune sont pour moi l'archétype du champ de blé d'autrefois - d'où mon choix.

L'ambiance suggérée :

Exemple : lys et bambous. Les lunettes bleu évoquent un regard sur l'eau. Le tracé marron sur fond jaune, des vaguelettes sur le sable : d'où la suggestion d'une vision à travers des végétaux d'un bord de lac.

Mais ce que je décris là est le résultat d'un travail d'analyse a posteriori. Très souvent au départ l'idée existe certes, mais ne prend corps qu'avec le geste, la main maniant les pinceaux et les couleurs jouant avec l'imprimé du tissu. Je ne comprends qu'après coup.  

       2.   Le chemin inverse : du motif du tissu dans mon graphisme  et mes couleurs.

Certains wax isolent et magnifient certains motifs, en particulier animaliers.

 

Ces derniers sont à ce point centraux, que je ne puis faire autrement que de les intégrer dans de nouveaux fonds que je crée ; l'essentiel reste toujours l'harmonie, le jeu des couleurs et des formes.

 

Ci-contre : à l'origine de Breve rencontre


Repost 0
Published by Claude Moskalenko - dans Technique
commenter cet article